Sur les roses

Lire un
extrait
Luc Blanvillain

Sur les roses

Pour commettre l’irréparable, rien de mieux qu’un bibliothécaire amoureux.

Il y a un côté Marcel Aymé dans le regard, entre tendresse et cruauté, que Luc Blanvillain pose sur la nature humaine, les facéties du destin, « l’infinie fragilité de tout ». Amateurs d’eau de rose, passez votre chemin.

Christian Authier Le Figaro Magazine

Un jour, quelqu’un est foudroyé par la cueillaison d’une rose.
Pour raconter cette histoire, il faut partir de zéro : la rose, bien sûr, mais aussi, aussitôt, l’amour, la mort, l’enfance, les livres, les séries policières.
Simon Crubel est amoureux. Amoureux et bibliothécaire.
Attendons-nous au pire.

Voilà de quoi, je vous le promets, illuminer le printemps à venir : le délicieux roman de Luc Blanvillain est (une fois de plus) un petit bijou d’une élégance rare, tout aussi brillant, maîtrisé, drôle et subtil que ses précédents ouvrages. La rose du titre (qui est à lui seul un modèle d’intelligence) donne le ton : la beauté y côtoie les épines. On y savoure chaque phrase, et la dernière ligne arrive bien trop vite.

Mélanie Chesnais La droguerie de marine, Saint-Malo

On sent chez Luc Blanvillain, comme d’habitude, une fine observation de ses contemporains - écrivains inclus - qu’il prend un malin plaisir à enfermer dans des livres pour mieux en extraire le jus, avec un sens remarquable de la mise en scène et des dialogues. Sur les roses se lit le sourire aux lèvres, avec parfois un éclat de rire (les discussions littéraires entre Simon et Antoine sont irrésistibles) même si les larmes ne sont jamais loin, et comme une envie d’aller plus souvent observer l’écosystème d’une bibliothèque.

Nicole Grundlinger Mots pour mots
Acheter ce livre Lire un extrait Partager
Luc Blanvillain Luc Blanvillain

Luc Blanvillain

Luc Blanvillain est né en 1967 à Poitiers. Agrégé de lettres, il enseigne à Lannion en Bretagne. Son goût pour la lecture et pour l’écriture se manifeste dès l’enfanc...

Lire plus

Lentement mais sûrement, insidieusement, Luc Blanvillain installe ses personnages. Retors. Perclus de névroses. Des gens comme vous et moi. […] Circonvolutions littéraires et vocabulaire choisi, Sur les roses ballade le lecteur dans une espèce de monde hors sol qui l’anesthésie. Et bim ! L’accident, l’épine qu’on n’avait pas vue […] Au moment où vous vous y attendez le moins, le pleutre, le fat, le détestable se découvrent, se révèlent. Et c’est là tout le génie de l’auteur ! Nous plonger dans le vortex des mots pour mieux saisir et fixer l’absolue médiocrité de l’âme humaine ! Donc, ça pique mais avec le sourire.

Claire Le Marque-page, Quintin

Plaisir de la lecture décalée d’un soap-opera, auquel s’ajoute la polysémie de la rose dont la symbolique classique est bousculée avec fantaisie, la mort étant au rendez-vous en un incontestable climax. Beaucoup d’humour dans l’écriture de ce roman qui s’amuse astucieusement dans sa parodie joyeuse d’un genre.

Ce nouveau roman est de l’orfèvrerie littéraire ; on sent tout le travail qu’il y a derrière, et toute la minutie de l’écriture. Il n’y a pas beaucoup d’auteurs que je lise avec autant de gourmandise et d’enthousiasme. C’est un des meilleurs livres que j’ai lus dernièrement.

Philippe L'Etincelle, Valence

Ces roses sont à cueillir sans risque… pour le lecteur. Un Blanvillain comme on les aime, subtil, facétieux et où on n’est pas au bout de ses surprises.

Librairie L'instant, Paris

Je prends un sacré plaisir à lire ce roman, dont j’apprécie tant la finesse de l’écriture que l’humour taquin. C’est savoureux, drôle et tellement bien écrit.

Maud Librairie du Centre, Ferney-Voltaire

Des personnages que l’on suit avec bonheur, une histoire universelle MAIS avec un bibliothécaire, un roman qui se lit d’une traite !

Les Passeurs de mots, Sarzeau

J’ai engouffré mon visage dans la rose il y a peu. Le parfum est complexe, érudit, drôle, subtil, décalé, surprenant et intrigant.

Amandine Librairie du Coin, Châteaudun

ENTRETIEN « Tous mes héros sont anti… »

Une fantaisie irrésistiblement touchante !

Guillaume Librairie Mémoires 7, Clamart