La Magie dans les villes

Lire un
extrait
Frédéric Fiolof

La Magie dans les villes

Un réel aussi ouaté que rugueux.

« Force est de constater qu’il y a un nombre considérable de détails à régler. Les poissons-scies ne scient jamais rien, certains oiseaux ont un bec si lourd qu’ils peuvent à peine se nourrir, des enfants ont dans les yeux toute la vieillesse du monde, chaque homme est fait de beaucoup d’eau qui ne désaltère pas… Autant lire l’heure sur une horloge foudroyée ! Du coup, il se sent moins seul. Il lève les yeux au ciel et dit Mon Dieu, toi non plus tu n’as pas l’air tellement bricoleur. »

Tout près et très loin de lui, il y a sa femme, ses enfants, sa peur, ses morts, un ange intermittent et une vieille fée à bout de souffle. Saisi d’étonnement perpétuel, il flotte entre ses souvenirs, ses rêves éveillés et l’âpreté de la vie.
La Magie dans les villes parle de ce qu’il reste lorsqu’on a renoncé à tout. C’est aussi le portrait d’un homme désaccordé, banal et extravagant, qui porte la vie comme un costume mal taillé.

Nihil admirari, c’est la devise de l’Ingénu de Voltaire, ce pourrait être celle de ce personnage patient, imperturbable, qui ne s’étonne de rien et surtout pas du plus surprenant.

Ella Balaert Diacritik.com

Littérature et hoquets de l’âme… Une petite centaine de pages où la grâce et la fantaisie touchent une corde que nous laissons parfois trop rouiller.

Guillaume Contré L'escalier des aveugles
Acheter ce livre Lire un extrait Partager
Frédéric Fiolof Frédéric Fiolof

Frédéric Fiolof

Frédéric Fiolof est né à Aubervilliers en 1966.  Il est conseiller en formation continue, chargé de développement et d’ingénierie de formation. Grand lecteur depuis toujours, il anime un...

Lire plus

Un zeste d’humour, quelques grains de folie, une touche d’angoisse existentielle… Frédéric Fiolof offre une séduisante promenade en territoire littéraire insolite.

Sophie Pujas Le Point

Un livre inclassable, un peu roman, un peu poème, un peu guide pratique d’une philosophie qui ferait de la lenteur et de la mélancolie les règles fondamentales dont tout découlerait. Un livre formidable donc !

Thomas Giraud Addict Culture

Une prose sautillante, sans effets, qui enchaîne les bizarreries comme si elles étaient des évidences… Frédéric Fiolof suit un personnage fantasque, presque incongru mais attachant par ses excentricités.

Claire Laloyaux Aquarium vert

Un extraordinaire et paradoxal réenchantement du quotidien par la plume de l’imagination.

Magie de l’ordinaire.

Sophie Joubert L'Humanité

Le portrait à multiples facettes d’un perpétuel étonné doublé d’un pince sans rire […] un personnage très attachant.

Jacques Josse remue.net

Déroutant […] Inclassable […] Bien plus qu’un Ovni littéraire, c’est une ode à la lenteur, un plaidoyer absurde pour le droit à marcher à l’envers.

Emmanuel Gédouin Le tour du nombril

C’est des fragments d’une vie d’homme. Avec ses travers, ses peurs, ses petits bonheurs et un coeur gorgé de pluie.

Et cette beauté paisible qui m’envahit… Oui vraiment, il est incroyable ce livre…

Alix Geysels Emplumeor

Un monde parallèle et quotidien, un regard décalé et planeur… Drôle et efficace.

Une œuvre qui se savoure tranquillement, qui se déguste en prenant son temps.

Une curiosité comme on en voit peu dans la littérature contemporaine […] Poétique et désopilant…

Dominique Boudou Jacques Louvain

De brèves anecdotes de métaphysique douce amère à déguster comme le petit-lait universel.

Christophe Stolowicki Cahier critique de poésie

Un premier roman qui n’est pas vraiment en forme de roman, fait penser au Plume d’Henri Michaux, et mêle avec intelligence et finesse la fantaisie débridée et la mélancolie voilée.

Anthony Poiraudeau, lecteur

Sagesse et malices d’un prophète désarticulé. J’ai eu l’impression d’un personnage qui pouvait déchirer l’espace-temps, pénétrer plusieurs dimensions. La trivialité du texte joue en permanence en contrepoint des fulgurances métaphysiques.

Adrien Battini Librairie Préambule, Cassis

Un livre que je vais offrir souvent. Un vrai cadeau.

Un texte indispensable.

Très bonne surprise que ce texte !

Philippe Guazzo Librairie Le Comptoir des mots, Paris