Elise et Lise

Lire un
extrait
Philippe Annocque

Elise et Lise

La belle et terrifiante morphologie du conte de la consommation mimétique. À nouveau, Philippe Annocque frappe fort et subtilement à la fois.

« Elle lui disait des mots comme En moi Tout en moi
Tout à moi et lui ne savait que chuchoter oui oui oui oui. Il était tout en elle et il lui semblait qu’il n’avait jamais été à ce point en elle et si tendu de désir. »

Elles sont jeunes et jolies, portent presque le même prénom, deviennent amies, si proches qu’elles s’empruntent leurs vêtements. Elles sont pareilles. Elles sont pareilles ?

Elise et Lise est un conte. Un conte d’aujourd’hui. Un conte sans fées.

« Quand on lit un conte, dit Sarah, on lit une histoire
et on a l’impression que l’histoire raconte autre chose que ce qu’elle raconte. »

Ce drôle de roman, cet objet littéraire heureusement fuyant.

Guillaume Contré Politique des havanes

Ces mots qui n’ont l’air de rien, qui semblent être dits en passant, comme ça et qui portent en eux l’essentiel, signifiant bien « au-delà » de ce qu’ils sont censés exprimer…

Marie-Laure Vanier Lire au lit
Acheter ce livre Lire un extrait Partager
Philippe Annocque Philippe Annocque

Philippe Annocque

Pas bien sûr d’être un, dubitatif quant à la mention « Du même auteur » qui commence à accompagner ses livres, Philippe Annocque répond cependant quand on l’appelle par ...

Lire plus

Comme tous les livres de Philippe Annocque, Élise et Lise est pluriel, multiple, il semble offrir une infinité de lectures possibles.

Alix Geysels Emplemuor

Philippe Annocque sème une fois de plus le trouble avec ce fascinant conte moderne, où Elise et Lise évoluent, non sans rappeler Elisabeth et Alma, magnétiques héroïnes de Persona de Bergman, au cœur d’une manipulation démoniaque, subtile mise en abyme des contes de Grimm et Perrault. Elisez, lisez Elise et Lise!

Julie Librairie du Square, Lourdes

Deux femmes se rencontrent par le hasard de la vie. L’une s’appelle Elise, l’autre Lise, une lettre qui change tout pour le lecteur mais pas pour elles… Mimétisme, usurpation, l’une prend les affaires de l’autre, toutes deux rencontrent Luc… Entrecoupé par une réflexion sur le conte qu’une certaine Sarah mène de son coté comme une mise en abyme ce que nous sommes en train de lire. Génial !

David Goulois Cultura Chambray-lès-Tours