Undine Gruenter

Undine Gruenter est née à Cologne en 1952, Elle a grandi dans des conditions familiales difficiles. Après des études à Heidelberg, Bonn et Wuppertal, et quelques allers et retours entre la France et l’Allemagne, elle s’installe définitivement à Paris avec son compagnon, Karl-Heinz Bohrer, spécialiste du surréalisme et à l’origine de la revue théorique Merkur.
Undine Gruenter se rattache plutôt à des auteurs comme Semprun ou Gombrowicz pour qui la fiction, et non la prose autobiographique, offre l’espace le plus propice à parler de soi. Elle est sans doute l’une des femmes écrivains les plus importantes de sa génération. Elle s’est toujours tenue à l’écart des médias. Malgré les dernières années de sa vie passées dans un fauteuil roulant, très gravement malade, elle est restée d’une grande gaieté et d’une grande sérénité intellectuelle jusqu’à la fin. Elle est décédé le 5 octobre 2002 à Paris.
Outre la Cache du Minotaure et du Jardin clos, Undine Gruenter est l’auteur de Ein Bild der Unruhe (1986, Hanser). Nachtblind (1989, Hanser). Das gläserne Café (1991, Bollmann).Vertreibung aus dem Labyrinth (1992, Hanser). Epiphanien, abgeblendet (1993, Suhrkamp), Der Autor als Souffleur, journal (1995, Suhrkamp).

A paraître  Sommergäste in Trouville (2003, Hanser).

Partager
  • Portrait : © Isolde Ohlbaum